Savoir demander de l’aide avant qu’il ne soit trop tard

addiction comment aider son conjoint

Demander de l’aide à quelqu’un d’extérieur, ce n’est pas toujours évident. On se demande si l'on fait bien, si notre demande est légitime, si la personne pour qui on s’inquiète va bien le prendre, etc.
Quand on est en couple, que cela soit, en union libre, pacser ou marier, c’est pour le meilleur mais aussi pour le pire. Bien entendu, le pire, on aimerait l’éviter, mais la vie est parfois insidieuse et il faut faire avec les armes dont on dispose pour s’en sortir.
Sauf que parfois, même avec la meilleure volonté du monde, la personne pour qui on se bat n’est pas réceptive. Et de fil en aiguille, nous n’avons plus la force physique et mentale pour contrer le mal qui ronge.
Ce mal, peut-être dû à, n’importe quoi ou n'importe qui :

  • La perte d’un emploi mal vécut.
  • La maladie et l’acceptation difficile de celle-ci par l’entourage plus ou moins proche de la personne touchée.
  • Des difficultés financières plus ou moins longues.
  • Des soucis familiaux.
  • Un accident plus ou moins grave.
  • Se sentir rabaisser, humilier par une ou plusieurs personne(s)
  • Des  fois, un peu tout cela mélangeait au fil des années.
  • Etc.

Ce mal-être peut ressortir de différentes manières, dépression, violence, addiction diverses et j’en passe.

demander de l'aide addiction

Au début, on se dit que ce n’est qu’une passe, que le temps jouera en notre faveur et que la personne va se ressaisir.
Puis les semaines, les mois, voire les années passent mais la dégringolade, malgré des périodes plus calmes, continu de mal en pis.
On a beau être derrière cette personne, tenté de lui faire comprendre que cela ne sert à rien, qu’il faut aller de l'avant, que si elle continue ainsi, leur couple ou la famille finira par imploser. Mais rien n’y fait et on se sent désœuvré.
Bien sûr, durant ce laps de temps, on peut se confier ou non à des personnes proches. Si c’est le cas, malgré leur écoute, leur compassion, leur aide, on n’avance pas sur le sujet comme on le voudrait.
Parce que, par fierté peut-être, on hésite toujours à faire appel à des associations ou des professionnels qui pourraient nous aider de manière plus concrète.
Un jour, la goutte d’eau qui fait déborder le vase arrive, on se retrouve à appeler une association en plein milieu de la nuit, juste pour avoir une écoute et des renseignements, on fond en larmes, on craque, on pète un câble. On espère qu’une chose à la fin de l’appel, réussir à convaincre son conjoint de se faire soigner une bonne fois pour toutes.
Puis, on entrevoit la lumière au bout du tunnel, grâce à cette main tendue, j'espère que cela sera bénéfique.

aider son conjoint addiction

On le sait, le chemin sera long et semé d’embûches, mais aujourd’hui il en va de la survie de notre famille, de notre couple et de notre santé mentale à tous. Rien n'ai gagné d'avance, j'espère que les prochains mois seront plus cléments.
Si vous vous retrouvez dans ces lignes, n’attendaient pas des années avant de réagir, faites-le rapidement, au plus le problème sera pris en compte dès le début, au plus il sera facile de s’en défaire.
Voilà, quelques sites qui pourraient vous être utiles, bien que cette liste ne soit pas exhaustive :

Enfance en danger

Violences contre les femmes

Addiction aux jeux

Drogues info services

Tabac info services

Alcool info services

Ce blog est mon 4ème bébé, ma soupape de décompression, ma bouée de sauvetage par moments, je m’en éloigne parfois pour mieux y revenir ensuite. Ne vous étonnez pas, donc, que je m’en éloigne quelques temps dans les semaines à venir. Cela ne sera peut-être pas le cas, enfin je n’en suis pas certaine à l’heure où j’écris ceci. Tout dépendra de l’évolution des choses dans cette crise que nous traversons.
Merci de m’avoir lu jusqu’au bout, je n’ai pas l’habitude de me livrer de cette manière sur le blog, mais cela fait du bien parfois. Seules certaines personnes connaissant les détails de tout ceci (et je les remercie de leur écoute et conseils), je ne désire pas en dire plus ici, un jour peut-être ou pas…

Quoi vous avez des vélos mais pas de casques? Venez là que je vous explique un truc.

Le port du casque à vélo est obligatoire pour les enfants jusqu'à 12 ans.

Cette information est valable à partir d'aujourd'hui, je vous l'apprends ou vous étiez informés?
Eh bien, je trouve que c'est une aberration, oui rien que cela une aberration, le port du casque devrait être OBLIGATOIRE pour TOUT le monde de 0 à 99 ans (et plus), enfin je reviendrai là-dessus plus tard.
Si à partir de ce jour votre enfant ne porte pas de casque à vélo, l'adulte le transportant ou l'accompagnant, se verra dans l'obligation de payer une amende de 135€.
Je trouve cette loi normale et il est temps qu'elle arrive, car un enfant à clairement plus de risques de traumatisme crâniens qu'un adulte ou un adolescent.
On estime aujourd'hui à 5,5 millions le nombre de jeunes cyclistes de moins de 12 ans sur les routes. Entre 2011 et 2015, 1178 enfants ont subi un accident de vélo, dont 442 hospitalisés et 26 sont malheureusement décédés. 95% d'entre eux ont lieu en ville.

Voilà l'affichage choc de la campagne de la sécurité routière:

obligation casque enfant à vélo

Nous concernants, nos enfants sont équipés de casques depuis tout petits, ils sont adaptés suivant leurs périmètres crâniens et correctement régler pour qu'il ne glisse pas de la tête.
Je viens de racheter des casques pour les filles, les anciens avaient des traces de chocs et en même temps je me suis rendu compte qu'il fallait une taille au dessus…

obligation port casque enfant à vélo

Et nous adultes (et les ados) obligation ou non?

Non, cela ne l'est pas et c'est là que je ne comprends pas, ok nos capacités de résistance aux chocs sont, certes, plus élevées que pour des enfants, mais le risque lui est bien là!
Et puis, en tant qu'adulte comment voulez vous faire comprendre aux enfants l'importance et l'obligation du port du casque, alors que vous-même n'en portez pas?! En gros, faites ce que je dis, pas ce que je fais… Le nombre de fois que je vois des familles qui se balade avec zéro casque ou juste les enfants cela me hérisse le poil.
Voilà des statistiques globales pour l'année 2014 concernant les accidents comportant des cyclistes, 4098 personnes blessées, 1446 hospitalisées, 159 morts, ce qui représente 4.7% des tués sur la route, en augmentation de 8.2% par rapport à 2013.

Oui, mais équipé toute la famille, c'est un budget!

Je vous ai vu venir, ok cela représente un coup, mais êtes vous prêt à, vous en passez avec les infos que je viens de vous donner? Et puis avec les 135€ d'amande que vous risquez, autant vous dire que cela fait quelques casques en magasin!
Pour info si vous cherchez des casques pour une utilisation occasionnelle, un casque bébé ou enfant vous coûtera entre 5€ et 30€ à Intersport ou Decathlon par exemple, avec une moyenne de 15€ pour un casque, même si j'avoue qu'on peut se poser des questions sur l'efficacité d'un casque à 5€.
Concernant les adultes, comptez entre 10 et 40€, avec une moyenne de 25-26€ pour un casque toujours à Intersport et Decathlon
Ce qui veut dire que pour notre famille de 5 personnes, il faut compter une moyenne de 95€, soit moins que la fameuse amende!

Stockage, entretien et durée de vie d'un casque.

Stocker le dans un endroit où il n'y aura pas de variation de température trop importante, d'humidités et d'exposition aux UV et là où il ne risque pas de tomber.
Si vous avez besoin de le nettoyer, un chiffon humide suffira sans produits ménagers pour éviter de l'altérer, le sécher à l'air libre sans coup de chaleur.

Pour la durée de vie, elle est de 3 à 5 ans suivant l'intensité de son utilisation. Les casques sont en majeure partie composée de polystyrène (EPS) qui absorbe les chocs, il faut donc qu'il reste toujours un peu souple sous la pression d'un doigt, s'il paraît sec et dur changé le.

Petite information intéressante, dans les casques vous avez un autocollant avec les dates de fabrication, cela vous donnera une idée de son âge.
Je déconseille l'achat de casques d'occasions à moins que vous ne connaissiez le vendeur et que vous pouvez contrôler la date de fabrication, car ils peuvent avoir pris des chocs ou être trop vieux et ne plus être aussi efficaces.

obligation port casque vélo

Mon vécu, concernant le vélo et les accidents

Personnellement, j'ai été victime d'un accident de vélo à 13 ans, j'ai eu de la chance le choc, c'est fait à toute petite vitesse, mais à l'époque pas de casque et je n'ai AUCUN souvenir du choc, je me rappelle juste être sur le vélo, puis à terre sur les fesses. J'ai finis avec une belle bosse sur le crâne et les muscles des fesses "écrasés".
Mon papa s'est fait également une grosse frayeur alors qu'il faisait partie d'un club cycliste, après cela le port du casque y est devenu obligatoire.

port casque vélo enfant

En 2011, à cause du soleil qui m'a ébloui, je n'ai pas vu un monsieur à vélo, il a eu la bonne réaction et s'est jeté dans un fossé pour m'éviter mais heureusement qu'il avait son casque!
Et pour finir, lorsque qu'on se ballade en vélo avec "charrette" et barre qui permet de relier un vélo enfant à celui d'un adulte, alors que nous habitons la campagne. Et bien nous allons vite sur les petits chemins, car le nombre de connards automobilistes qui te double sans même ralentir voir en accélérant alors que nous sommes 5, nous font flippés à chaque fois.
Autant vous dire que pour toutes ces raisons, nos casques sont vissés sur nos têtes bien comme il faut. D'ailleurs pour les enfants même quand ils sortent leurs vélos dans le jardin, c'est jamais sans leurs casques de leurs propres chefs!

J'espère que cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager!

port casque vélo adulte enfant

 

L’Enantone traitement de l’endométriose, mon expérience

traitement endométriose enantone

Cela fait quelque temps que je voulais écrire un article au sujet de ce médicament, mais je ne savais pas comment le tourner.
D'autant plus que je n'ai toujours pas de diagnostic précis de poser concernant l'endométriose et j'ai donc du mal à me sentir légitime par rapport à tout cela.
J'avais écrit un article à ce sujet iciil y a quelques mois et les choses ont un peu évolués depuis.
Cette semaine du 6 au 12 mars est celle dédié à l'endométriose, c'est le bon moment pour le publier il me semble.

injection médicament

L'Enantone

J'ai donc reçu l'injection d'Enantone, le 21 juin l'année dernière et cela été censé améliorer mon état de part une ménopause artificielle.
C'est-à-dire beaucoup moins de douleurs, plus de règles, histoire de soulager mon corps et que mes hormones arrêtent de s'affoler. Ce traitement également utilisait pour le cancer de la prostate, était censé faire effet 3 mois. Seul effet secondaire signalé par mon gynéco au moment de la prescription, des bouffées de chaleur, autant vous dire que sur la notice, il n'y avait pas que ça et c'est pour moi le plus léger effet secondaire.
Au moins de juillet, 1 mois après l'injection, j'avais toujours des saignements dû à priori à un autre souci et régler par un autre traitement, m'interdisant le sport et l'exposition au soleil pendant 10 jours.

Les effets secondaires que j'ai ressenti

Les bouffées de chaleur étaient bien là, violentes pour certaines car à la limite de tomber dans les pommes. Heureusement que les gens autour de moi étaient au courant et compréhensifs pour m'aider si besoin, au boulot devant le client, ça le fait moyen tout de même…
Les douleurs, quant à elles, ne sont JAMAIS parties, des crises quelques jours par mois jusqu'à une semaine à bouffer de l'Ibuprofène et du paracétamol codéïne comme des bonbecs.

douleur au ventre

J'avais peur d'un autre effet secondaire c'était la perte de poids, il y a aussi la prise en risque, mais je suis plutôt du genre à perdre…
Alors, effectivement pendant la durée d'efficacité, j'ai perdu un peu de poids, au moins 2 kilos et sur mon gabarit, ça s'est vite vu et j'avais un très petit appétit par moments.

perte de poids enantone

Il y a mes cheveux qui ont pris cher aussi, malgré les soins apportés, ma tignasse commence juste à ressembler à quelque chose, j'ai le cuir chevelu encore sensible et plein de pellicules (glamour, bonjour!) 

libido et enantone

Un autre effet secondaire m'a vraiment beaucoup ennuyé, c'est la baisse de libido autant vous dire que cela a été assez radical et vraiment pas drôle, après on se dit que cela va durer environ 3 mois et que l'on sera tranquille, sauf que…

L'effet aura duré près de 8 mois alors 8 mois sans règles certain(e)s me diront que c'est top, effectivement de ce côté-là c'est pas trop mal.
Mais 8 mois d'épuisement de fatigue, de bataille pour ne pas perdre trop de poids, de libido en berne ( et ce n'est pas facile lorsqu'on est en couple), de cheveux dans un état lamentable, de crises de douleurs mensuelles, cela n'a pas été évident à gérer psychologiquement et physiquement.
Après avoir échangé avec le spécialiste de ma région concernant l'endométriose, il s'avère que ce traitement est à prescrire en 1ère intention pour une durée de 1 mois, car suivant les patientes la durée peut être allongée sérieusement, ah bon sans blague!
Si c'était à refaire, la probabilité pour que je refuse ce traitement serait extrêmement forte.

spécialiste endométriose

Aujourd'hui, j'en veux à mon gynéco, qui est un très bon obstétricien, mais avec qui j'ai avancé à tâtons, de m'avoir juste dit que l'effet secondaire serait "juste quelques bouffées de chaleur", de ne pas m'avoir dit que le traitement pouvait avoir effet plus longtemps, d'avoir fait comme si il n'entendais rien quand je l'ai alerté après ces 3 mois comme quoi ne j'avais ni règle et que je n'avais plus de désir.
J'ai adoré être suivi par lui pour mes 3 grossesses, mais à un moment donné, il faut savoir passer la main quand on y arrive plus. Grâce à une amie du net, je suis maintenant suivie par LE spécialiste de Loire-atlantique et maintenant ENFIN je vais pouvoir avancer vers une évolution positive de la maladie.
Voilà mon expérience avec ce traitement, qui clairement pour moi n'a pas fonctionné, le seul point positif a été l'arrêt des règles c'est bien le seul avantage que je lui ai trouvé.
Si vous aussi vous devez être traité avec ce médicament, n'hésitez pas à poser toutes les questions qui vous passent par la tête au médecin qui vous le prescrit.
Je reviendrai vers vous plus tard après mon prochain rendez-vous et une possible nouvelle intervention chirurgicale.

Mes astuces naturelles contre les petits maux de l’hiver

On ne peut pas dire que je sois souvent malade, j'entends par là complètement à plat. Mais comme tout le monde, il m'arrive d'avoir de temps à autre mal à la gorge ou d'avoir un rhume.
Et c'est d'autant plus fréquent depuis que j'ai des enfants qui me ramènent les microbes de l'école! Je n'ai jamais eu aussi mal à la gorge que depuis 2-3 ans c'est dingue, il faut dire en même temps que mon endométriose m'a beaucoup affaibli ces deux dernières années et je suis beaucoup moins résistante dans les périodes de crise!
J'ai donc quelques astuces pour aider à faire passer ces petits maux plus ou moins rapidement.

Bien se couvrir

Tout d'abord couvrez-vous le cou, ben oui ça paraît tout bête, mais c'est pourtant bien efficace, metter le au chaud, cela permet de garder la chaleur du corps plus efficacement même en intérieur. Et surtout, un bonnet en plus en sortant c'est pas mal non plus, car la majeure partie de la chaleur se dégage par la tête! J'ai constamment ou presque une étole en laine fine en hiver depuis plus de 3 ans et je ressens beaucoup moins le froid à ce niveau-là. On se fou parfois de ma tête parce que je porte un bonnet même quand il ne fait pas super froid, ben oui mais mes oreilles bien couvertes me remercient également lorsque le vent souffle fort!
 

Infusion thym, miel, citron 100% bio

Buvez de l'infusion au thym, miel et citron, pour contrer les maux de gorge et les rhumes.
Le thym en terme de goût ce n'est pas forcément bon en infusion, mais c'est rudement efficace.
Pour ce faire, j'infuse l'équivalent d'une cuillère à soupe de thym dans un grand mug et je rajoute, le jus d'un demi-citron ainsi qu'une cuillère de miel quand c'est un peu refroidi pour ne pas brûler le miel et ainsi lui enlever ses qualités médicinales.
Pour le miel, privilégier le miel de thym, de sapin ou de sarrasin mais les autres miels seront tout aussi bons!
Pour le goût, j'aime ajouter à cette infusion de l'hibiscus qui a d'autres propriétés très intéressantes également pour moi en ce moment.
Quand j'ai vraiment bien mal à la gorge, je me prépare un thermo plein que je bois au fur et à mesure de la journée au boulot ou à la maison.
Pour entrer un peu dans le détail voici les propriétés de chaque ingrédient:

Le thym: c'est une plante antiseptique, antispasmodique, mais également un expectorant qui a des propriétés antivirales. C'est donc particulièrement efficace contre les affections des voies respiratoires.
Le citron: Il contient des antioxydants naturels qui boostent le système immunitaire. Il est également un très bon antiseptique, antibiotique et antiviral, donc, au top dans la lutte du rhume et du mal de gorge!
 

Le miel: C'est un antibactérien, anti-inflammatoire et un antioxydants
 

L'hibiscus sabdariffa: Dans ce cas-ci, il peut soigner les refroidissements et les inflammations des voies respiratoires supérieures grâce aux racines.
Mais c'est également un antiseptique urinaire, un diurétique, spasmolytique qui aide pendant les douleurs menstruelles, car c'est un relaxant des muscles utérins (endo bonjour!)
Ainsi que d'autres propriétés encore…

 

L'homéopathie

Je ne m’aventurerai pas à vous faire une posologie avec ces petites billes bien connues, déjà parce que je ne suis pas médecin et que je n’ai pas d’exemple précis sous la main. Mais surtout parce que je sais que beaucoup de monde n’est pas très à l’aise avec ça ou n’y croit pas. Je vous propose donc un traitement tout fait sous forme de cachets que l’on a testés cet hiver. Il s’agit de l’Homéogène 9, utilisable dès 2 ans, idéal contre les maux de gorge et les enrouements (hors otites et sinusites) il nous a bien aidés.

Les huiles essentielles

Et quand vraiment cela ne passe pas, je dis bonjour les huiles essentielles avec comme principal allier le mélange Défenses Immunitaire de Pranarom, que je prends en inhalation simple grâce au stick, il suffit juste d'imprégné la mèche à l'intérieur de celui-ci pour avoir plusieurs semaines d'utilisation sans soucis. facile à glisser partout et à dégainer dès que l’on a un peu de frissons!
Sinon, je le prends également avec un peu de miel directement dans une cuillère. Vous pouvez aussi le prendre sur un sucre ou des cachets neutres.
La dernière fois que j'ai eu bien mal à la gorge, à raison de 3 fois 3-4 gouttes par jour, c'était régler en 2 jours!
Il est bien entendu possible de le diffuser grâce à un diffuseur à froid de préférence pour garder toutes les propriétés des huiles essentielles.
Le format est super économique pour toute la famille.

J'apprécie de plus en plus cette marque dont je vous avais déjà parlais l'été dernier au travers de 2 articles ici et
Produit offert par la marque

Voilà mes petites astuces naturelles pour cet hiver, mais j'ai vu quelques autres idées passés sur divers site et blog à tester. Prochain article à ce sujet l'hiver prochain de ce fait!
J'espère que ce genre d'article vous plaît!

Endométriose, j’écris ton nom!

Endométriose, j'écris ton nom!

span>span>Cela fait quelques mois que j'ai envie de vous écrire à ce sujet! Mais j'ai toujours douté, douté de la présence de cette maladie dans mon corps, douté de l'impact de mes mots, douté du côté patho et plaintif qui pourraient ressortir de cet article.
Mais aujourd'hui, j'ai besoin de mettre des mots et un/des nom(s) sur mes maux. Car ce n'est pas l'endométriose qui me gêne le plus aujourd'hui mais sa petite soeur l'adénomyose! Alors, tout d'abord:

span>span>L'endométriose c'est quoi?

span>span>C'est une maladie chronique rédicivante qui touche actuellement 1 femme sur 10 en âge de procréer. Combien de femmes connaissez-vous ou cotoiyez-vous? Faites le calcul de celles qui peuvent en souffrir!
L'endomètre est le tissu qui tapisse l'utérus. Ce tissu, s'épaissit au cours du cycle en vue d'une éventuelle grossesse, si ce n'est pas le cas, il se désagrège et les règles surgissent.
Sauf que chez certaines femmes certaines cellules remontent via les trompes et elles vont s'installer en dehors de l'utérus et provoquer diverses lésions. Cela peut s'étendre à l'appareil digestif, urinaire et plus rarement pulmonaire.

Endométriose, j'écris ton nom!

Les signes cliniques associés à l'endométriose:

Le symptôme le plus courant c'est la DOULEUR, règles douloureuses, douleurs pendant les rapports sexuels, douleurs pelviennes fréquentes, défécation douloureuse, douleurs lombaires, douleurs pelviennes ou lombaires pouvant irradier jusque dans la jambe et j'en passe.
Sachant que les douleurs peuvent être présentes de manière ponctuelle ou continue, liées au cycle ou non mais quelques fois plus importantes à ce moment-là!
Et on se rend vite compte, comme dans mon cas, que le paracétamol ne fait plus office que de bonbec à avaler avec un verre d'eau!
Sachant que tout cela entraîne des difficultés plus ou moins aiguës dans la vie personnelle, professionnelle, intime que cela soit de manière occasionnelle ou continue.
Les autres symptômes les plus couramment relevés dans l’endométriose sont :

  • saignements principalement prémenstruels, c'est mon cas
  • fatigue, c'est mon cas
  • diarrhée ou constipation
  • troubles digestifs
  • brûlure urinaire, sang dans les urines
  • lombalgie, sciatique ou cruralgie (douleurs irradiant dans la jambe), c'est mon cas
  • infertilité : la maladie est souvent révélée à l’occasion d’un bilan de fertilité

Mais l'adénomyose c'est quoi alors?

span>span>L’adénomyose ou endométriose interne est une affection gynécologique caractérisée par la présence des glandes endométriales et des tissus de support dans la paroi musculaire de l’utérus. Quand ce tissu s'épaissit au cours du cycle menstruel, les vieux tissus et le sang ne peuvent sortir du muscle, ce qui provoque des douleurs utérines sous forme de crampes menstruelles.
span>span>Généralement, il y a une barrière entre l'endomètre et les couches profondes de la paroi utérine qui agit comme une défense contre l'invasion du tissu de l'endomètre. Mais les femmes qui développent de l’adénomyose ne semblent pas avoir ce moyen de défense, un peu comme moi quoi…
span>span>Dans environ 40% des cas d'adénomyose, les femmes ne présentent aucun symptôme, mais lorsqu'ils existent, les symptômes sont semblables à l'endométriose.

Endométriose, j'écris ton nom!

span>span>Les symptômes de l'adénomyose:

  • span>span>span>span>menstruations abondantes et prolongées, c'est mon cas
  • span>span>span>span>douleurs menstruelles, c'est mon cas
  • span>span>span>span>écoulement sanguin en dehors des règles, c'est mon cas
  • span>span>span>span>pesanteur pelvienne.
  • span>span>span>span>douleurs pendant les rapports, ce fut mon cas, cela c'est amélioré.

span>span>span>span>Dans 30% des cas, elle est associée à la présence de fibromes utérins et dans 20% des cas à la présence d’endométriose.
span>span>Comme l'endométriose, le diagnostic est difficile.

span>span>Me concernant:

span>span>​Attention pavé!!

span>span>En avril-mai 2015 j'ai commencé à avoir des règles très longues et très abondantes, accompagnés de douleurs plus ou moins fortes, moi qui suis une adepte de la coupe menstruelle, je l'accompagné nuit et jour d'une serviette en plus car les fuites n'ont pas été rares!
Au début, je pensais à un dérèglement hormonal qui allait se remettre seul, mais les mois ont passés et le problème c'est accentué.
Je suis donc aller voir mon médecin traitant qui m'a prescrit une prise de sang et une écho, rien d'anormal de ce côté-là mais entre-temps je suis passée de 10 jours de "règles" à 15 jours par cycle de 5 semaines.
J'ai donc finis par prendre rendez-vous avec mon gynéco, il a détecté un éctropion, il était possible que les saignements longs viennent de là. Car il y avait bien une période de règle mais aussi une période de saignement vu l'irritation du col de l'utérus.
J'ai eu un traitement hormonal en 1ère intention, à savoir que vu mes antécédents de santé familiaux c'est le seul que j'accepterai dans ce contexte.
Aux alentours de Noël, j'y ai cru et puis en fait non c'est reparti de plus belle entre 15 jours et 3 semaines de saignements.
Nouveau rendez-vous avec le gynéco, nouvel examen avec l'éctropion qui emmerder ennuyer encore son monde, j'ai eu le droit à des ovules et si cela n'allait pas mieux laser et hystéroscopie.
Vous l'avez deviné, j'ai dû passé par l'hystéroscopie en mars. Là, découverte de l'adénomyose grâce à l'hystéroscopie et laser sur le col pour l'éctropion.
J'ai bien cru que c'était fini, mais non, l'intensité des règles et les douleurs étaient toujours là.
De là nouvelle prise de sang, analyse d'urine pour écarter une infection chronique de l'utérus, comme il y a des faux négatifs, j'ai tout de même eu un traitement contre les infections.
Encore une fois, pas d'effets, le gynécologue a donc pris le taureau par les cornes et m'a prescrit une injection d'énantone en juin. Ce traitement, pour faire simple, provoque une ménopause artificielle de 3 mois, avec plus ou moins d'effets secondaires (il faudrait que j'aborde le sujet dans un autre article), mais malgré cette injection les saignements n'ont pas cessés et cela durait maintenant 3 semaines entières. J'ai subi un nouveau laser au mois de juillet, qui s'est révélé efficace sur les saignements ,mais les douleurs elles sont de plus en plus présentes et de plus en plus difficiles à supporter.
En août, nous avons programmé une coelioscopie courant septembre pour tenter d'expliquer ces douleurs, opération décaler au 5 octobre suite à l'hospitalisation de mon homme.
Mais voilà, les résultats qui en ressortent me laisse plus que mitiger. Je m'attendais à ce qu'il trouve des nodules, des adhérences ou autres joyeusetés et bien rien ou presque, juste une petite "trace" d'endométriose ancienne sur mon ovaire droit qu'il a retiré. Mais pour lui, ce n'est pas ça qui me donne si mal.
Par contre, l'adénomyose se voit sur l'extérieur de l'utérus, si j'ai bien compris, de ce fait, mes ovaires n'ont pas une position "normale" les douleurs viendraient peut-être de là.
J'attends maintenant mon prochain rendez-vous pour la suite à donner à tout ça et en décembre, je verrais très probablement le spécialiste de l'endométriose de ma région pour avoir un second avis, car psychologiquement et physiquement cela devient difficile à supporter.
Certains me diront, probablement, qu'il y a des cas bien pire que les miens et c'est totalement vrais mais si aujourd'hui avec cet article, je peux aider certaines femmes qui vivent avec ces soucis, j'en serais très heureuse.

N'hésitez pas à partager cet article, qui parlera à plus d'une femme dans le même cas que le mien, car avoir ces règles c'est naturel, mais en souffrir certainement pas.
Si vous voulez témoigner en commentaire, n'hésitez pas, c'est fait pour ça.
span>span>Il existe plusieurs sites qui vous renseigneront de manière plus complète que cet article
Ensemble contre l'endométriose
EndoFrance qui a pour marraine Laëtitia Milot
L'association Endomind
Il en existe probablement d'autres mais ce sont les principaux que j'ai consulté.

Vivre avec une maladie invisible : Le diabète insulino dépendant

Vivre avec une maladie invisible : Le diabète insulino dépendant

Je ne vais pas, vous parlez de moi aujourd'hui, mais de mon homme qui cohabite avec sa maladie depuis 7 ans passée maintenant, j'ai nommé le

Diabète insulino dépendant

 

Mais d'abord cette maladie, c'est quoi exactement:

Le diabète est un trouble de l'assimilation, du stockage et de l'utilisation, des sucres apportés par l’alimentation dans l'organisme. Cela engendre donc un taux du glucose (sucre) élevé dans le sang, ce que l'on appelle une hyperglycémie.
Dans le cas du diabète de type 1 ou dit insulino-dépendant, c'est le pancréas qui ne produit plus l'insuline nécessaire à l'assimilation du glucose par l'organisme.

Ce diabète n'est pas dû à une mauvaise alimentation et l'origine héréditaire est même très faible, on ne connaît pas exactement les causes de cette maladie.

Si je vous en parle, c'est qu'il vient de faire une complication assez grave.

La décompensation acido cétose

Elle se caractérise par un taux de sucre dans le sang beaucoup trop élevé et également un sang acide. Il va mieux, mais nous avons eu une belle frayeur.

Pour comprendre, comment il en est arrivé là, revenons en arrière.
En 2009, en début d'année, il a commencé à boire énormément d'eau, pas loin de 3 litres souvent, surtout la nuit, forcément il faut bien que sa sorte à un moment donné… ll dormait donc très peu et pendant cette période, l'expression métro/boulot/dodo avait tout son sens.
Un collègue a fini par lui dire de consulter le médecin, car ça ressemblait à des symptômes du diabète. Le soir même de son rendez-vous, je l'amenais aux urgences sur appel du médecin, pour une admission par la suite en endocrinologie.
S'en est suivie un retour à la maison avec ses stylos à insuline et un régime alimentaire à suivre.

Il a bien sûr repris le boulot rapidement et là les choses ce sont quelques peu compliquées…
Il avait un rythme de travail matin/après-midi/nuit. C'est vite devenu difficile pour lui de suivre ça. Mais il a eu en face de lui de vrais têtes de noeux (et je reste très polie) quand, il leur a dit que pour lui, un rythme de travail sans nuit et régulier était nécessaire, voire vitale.
Il s'est battu avec la médecine du travail pour imposer des horaires adaptés à son handicap, c'est-à-dire au mieux des matins et/ou après-midi et exit les nuits.
Cela lui a valu pas mal de sales réflexions, c'était un jeune fainéant qui avait trouvé une bonne excuse pour ne plus faire de nuits et même les cancéreux viennent travailler. Enfin ce sont celles que j'ai retenues. Il a même fini par se syndiquer à ce moment-là pour éviter qu'on ne l'emmerde trop.
A l'époque, j'étais hors de moi d'entendre des choses pareilles, les gens peuvent être vraiment très cons, tu es malade à vie et on t'en rajoute encore une couche. C'est attristant de voir son homme perturber par tout ça…
Après avoir eu un poste adapté avec malheureusement une perte sèche de 300€ par mois, aujourd'hui il a un nouveau poste avec des horaires encore plus intéressants, la qualité de vie n'en est que meilleur, même si notre compte en banque lui aime moins!
Heureusement, l'entourage a toujours été hyper compréhensif et a toujours été bienveillant à ce sujet.

Vivre avec une maladie invisible : Le diabète insulino dépendant

Dans son « malheur », nous avons bien fait d’acheter notre maison, en 2008, car de ce côté-là aussi vous êtes « punis ».
Quand vous êtes malades en matière d’acceptation de prêt et d’assurance, les prêts peuvent carrément être refusés ou alors les assurances sont à des tarifs exorbitants.
Aujourd’hui, nous aimerions bien faire recalculer le crédit de notre maison, mais c’est compliqué si les analyses sanguines sur une certaine période ne sont pas bonnes. Quand on voit les taux historiquement bas, sincèrement nous pleurons…
Tout ça, cumulait avec d’autres soucis du quotidien ces derniers temps, la gestion de son diabète n’a pas été évidente pour lui. La complication est donc arrivée comme un cheveu sur la soupe, sans crier gare, c’était le début de l’insuffisance rénale, il a frôlé le coma, il était à la limite de la catastrophe en somme!
Si je publie cet article, ce n’est pas pour que l’on nous plaigne bien au contraire.
C’est juste, pour faire prendre conscience à monsieur et madame tout le monde, qu’il y a des maladies qui ne se voient pas, ce que j’appelle les maladies invisibles, mais avec lesquels il faut apprendre à vivre toute sa vie. Je ne parle pas que de diabète bien entendu!

Et qu’il n’est déjà pas évident de vivre avec une maladie même correctement soignée, alors quand en plus, on nous met des bâtons dans les roues que cela soit dans la famille pour certains, dans le milieu professionnel pour d’autres, dans le milieu privé, etc. C’est psychologiquement très dur à encaisser.
Je vis tout cela au second plan, en tant que femme de malade, et je me trouve souvent bien démuni face à ce mal-être. Mes réactions ne sont pas forcément celles qui sont attendues, peut-être parce que je veux en faire trop ou au contraire parfois pas assez.
Alors à vous professionnels si vous avez une personne diabétique (ou autre malade à vie) dans votre équipe, ne faites pas comme si il s’agissait d’un simple rhume, svp, prenez cette personne au sérieux!
A vous diabétique ou autres malades à vie, vous n’êtes pas seuls et sachez que pour votre entourage ce n’est pas toujours évident, n’hésitez pas à dialoguer.
A vous famille(s) de malade(s) à vie, apportez votre soutien à cette personne malade du mieux que vous le pouvez.
Quoi qu’il en soit, être malade ou être dans l’entourage d’une personne malade n’est pas toujours une chose évidente, l’écoute est primordiale, nous nous en rendons compte aujourd’hui et heureusement, il n’est pas trop tard! Nous allons remédier à tout ça.
Voilà un bien grand pavé, j’espère que vous serez arrivé au bout!
N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire!

1 bodie, 2 bodies, 3 bodies et plus si affinités avec We love Prema

1 bodie, 2 bodies, 3 bodies et plus si affinités avec We love Prema

Si vous naviguez pas mal sur les réseaux sociaux et sur les blogs, je pense que vous n’avez pas dû louper ce qui réunit un bon nombre de blogueuses depuis 1 mois maintenant sur la toile et IRL. Je veux bien sûr parler de l’opération We Love Prema.
Si vous débarquez de Mars ou de Vénus, cette opération, lancer par Mont Roucous, consiste à collecter des bodie
s taille prema, naissance et 1 mois qui seront personalisés par les 83 équipes de blogueuses et de mamans dans toutes la France. Ils seront ensuite remis aux différentes antennes de l’association SOS Prema, qui dispachera les bodys dans les services néonat de toute la France.
Mais, avant d’arriver dans les services de néonatalogie, il faut bien entendu collecter ces bodys, donc mettre des actions en place et faire fonctionner le bouche à oreilles et en mettant des urnes de collectes dans des points stratégiques.

1 bodie, 2 bodies, 3 bodies et plus si affinités avec We love Prema

Nous pouvons déjà dire merci à Vertbaudet qui offre 4500 bodies préma qui seront répartis dans les équipes.
Ensuite pour la customisation, nous avons Giotto qui offre 800 pochettes de feutres qui nous permettrons de faire de jolis dessins.
Et Creava.com, offres des étiquettes pour que l’on puisse écrire un petit message qui accompagnera chaque bodie pour les petits bouts.
Mon équipe s’appelle la team #mummyslittlegirl , nous oeuvrons chacune de notre côté pour collecter un maximum de bodies, entre St Nazaire et Nantes, avant de se voir pour les customiser.
Pour ceux qui me suivent, vous connaissez ma passion pour l’occasion, j’ai donc profité de la recyclerie pour acheter les 10 premiers bodies.
Une amie, m’en a donné
8, j’en ai eu 6 en don, grâce à une urne, lors d’une bourse aux vêtements. En 1 mois, enfin même plutôt un petit 3 semaines, le temps que je me lance, je trouve ça pas mal!
Je fais donc appel à vous aujourd’hui et à votre générosité.
Vous nous suivez dans cette aventure?
Alors si vous avez des bodys dans les tailles décrites ci-dessus ou de quoi faire de la customisation, mon équipe et moi-même sommes preneurs.
Pour les bodys voilà les caractéristiques précises de ce qu’on recherche (sachant que les étiquettes peuvent être découpées à ras):

1 bodie, 2 bodies, 3 bodies et plus si affinités avec We love Prema

Si, vous pouviez partager cet article un maximum où en parler autour de vous, ça serait top.

N’hésitez pas à me contacter via le formulaire de contact pour que soit, si vous êtes de Loire atlantique, on se rencontre, soit je vous laisse mes coordonnées postales.
On compte sur vous, merci d’avance.

1 bodie, 2 bodies, 3 bodies et plus si affinités avec We love Prema

Octobre rose, la prévention est notre meilleure arme!

Ce joli dessin est emprunté à Alias avec sa gentille autorisation, merci à toi.

Ce joli dessin est emprunté à Alias avec sa gentille autorisation, merci à toi.

La plupart d’entres vous le savent, j’ai perdu ma maman d’un cancer du sein il y aura 17 ans dans un mois jour pour jour.
Mais je ne pense pas vous avoir confier que sa propre maman, ma grand mère donc était décédée de ce même cancer en 1990.

Je savais donc que je devrais être suivie de plus près que la plupart d’entre vous, mais me fallait t’il encore sauter le pas!
Il y a quelques années, j’ai consulté un onco-généticien avec l’arbre généalogique de mes antécédents familiaux et j’ai fais une prise de sang pour savoir si j’ai porteuse d’un facteur génétique le
BRCA1 et BCRA2., facteur pouvant entrainer plus facilement ce type de cancer.
J’ai eu le résultat environ 6 mois plus tard et tant mieux pour moi je ne suis pas porteuse de ce fameux facteur!

Par mesure de précaution et vu que ma maman est tombée malade à 29 ans, je dois me faire suivre quand même tout les ans par le biais d’une mammographie, voir d’une échographie en plus car j’ai les seins très denses parait’il!
Il y a été très dure pour moi de prendre rendez vous, peur du résultat, peur qu’on me trouve cette saloperie, en fait je devrais avoir passé 5 mammographie depuis ces 5 dernières années et je n’en ai fait que 2…
Pas bien me direz vous, et vous auriez bien raison puis le 29 mars dernier, j’ai publié un
article pour vous parlez de ma maman et vous avez été nombreuses que ça soit sur le blog ou par mail à me soutenir et je vous en remercie. J’ai passé mon écho il y a quelques mois et tout va bien.
J’ai décidé, que même si ça me prend aux tripes à chaque fois, je ne louperai plus un rendez vous parce que j’ai une famille qui a besoin de moi quoi qu’il arrive!
Pour en arriver au titre de mon article, OCTOBRE ROSE, c’est une campagne de prévention concernant ce fameux cancer, elle est là pour convaincre les femmes du rôle primordial du dépistage précoce et faire progresser la recherche

Savez vous qu’1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein?
Alors si je vous dis que chaque année, le dépistage précoce permet de sauver des milliers de vie, vous me croyez?
Je vous invite à consulter le site du
cancerdusein.org très bien fait si vous voulez avoir plus de renseignements.
Alors si
vous êtes concernez personnellement, s’il vous plait, faites vous suivre si vous le devez, je sais c’est pas facile psychologiquement mais vous avez tout à y gagner 😉
Et si vous n’êtes pas directement concerner, il y a probablement une personne de votre famille, une bonne amie, ou une connaissance qui a besoin de votre soutien pour être un peu « poussé » à se faire suivre.
N’hésitez pas à en discuter autour de vous, à partager cet article ou d’autres articles en parlant mieux que le mien!
Je pense aujourd’hui aux personnes s’étant battus mais n’ayant, malheureusement, pas gagner cette bataille, à Ingrid qui n’en a pas finis avec cette merde, à ces personnes que je ne cotois pas personnellement mais donc je croise certains membres de leurs familles tout les jours ou presque.

Je vous embrasse bien fort, à bientôt

Cécile

PS: aujourd’hui c’est mon anniversaire et vous me ferriez un joli cadeau si vous parliez d’Octobre rose à au moins une personne autour de vous.
 

Merci à Alias pour ton autorisation de me servir de ton illustration pour égayer cet article, n’hésitez pas à visiter sa page facebook pleines de douceur ici